Premier billet

Ce premier billet est à propos de notre équipe, notre vision et notre histoire.

Pourquoi Signsquid ? 

Signsquid est né de la collaboration inhabituelle entre 5 geeks et un avocat de la magnifique ville de Québec.  Nous avons développé une plateforme de signature électronique en ligne, permettant de signer des contrats, des offres de services,  des ententes de confidentialités et toute forme de documents contractuels. Nous mettons de l’avant un processus de signature élégant, simple et légal.

Notre motivation de créer Signsquid provient du fait qu’en 2011, le monde des affaires se doit d’avoir une manière plus intelligente et plus efficace de signer des documents et des contrats plutôt que d’avoir à les imprimer, les faxer et les scanner!

Pourquoi la signature électronique?

Signer un contrat fait parti des étapes essentielles et malheureusement souvent pénible d’une entente contractuelle. De plus, signer du papier n’est pas toujours évident et relève d’une époque antique et manuscrite!

Les signatures électroniques existantes se limitent actuellement à l’envoi d’un courriel, ce qui est loin d’avoir une légale au sens du droit civil. Nous nous engageons à développer une plateforme légale et agréable à utiliser. Nous croyons que la signature d’un contrat se doit d’être un moment joyeux et agréable soulignant le début d’une collaboration et nous proposons une plateforme professionnelle et agréable à utiliser.

Nous sommes des experts et nous nous engageons

Nous offrons une application simple, ergonomique et agréable à utiliser. Nous croyons qu’être professionnel ne signifie pas être ennuyeux et nous nous engageons à offrir la meilleure et la plus simple application de signature électronique légale.  

Nous sommes confiants du service que nous offrons et c’est la raison pour laquelle nous sommes la seule plateforme de signature électronique garantie légalement. En effet,  si la signature légale apposée par Signsquid est contesté en cours, nous offrons à nos frais l’expertise légale démontrant la légalité de la signature.

C’est donc ainsi que se termine notre premier billet.

Partager l'article